L’Etat reconnait les intercommunalités comme coordinatrices de la transition énergétique. A ce titre les groupements de communes de plus de 20 000 habitants sont dans l’obligation de mettre en oeuvre un Plan Climat Air Energie Territorial. A travers sa mise en oeuvre la Communauté de Communes entend mobiliser les citoyens aux enjeux de la transition énergétique et de préservation de la qualité de l’air

Le PCAET vise à atténuer l’effet climatique, à développer les énergies renouvelables et à maîtriser la consommation d’énergie. Il se compose d’un diagnostic, d’une stratégie territoriale, d’un plan d’actions et d’un dispositif de suivi et d’évaluation des mesures initiées.

 

Le diagnostic territorial

Le diagnostic territorial réalisé a permis d’identifier les sujets prioritaires sur lesquels agir suivant les spécificités d’Aunis Atlantique. Pour enrichir ce diagnostic, une enquête a été lancée auprès des habitants d’Aunis Atlantique, dont vous pouvez consulter ci-dessous les principaux résultats.

Synthèse du diagnostic

Synthèse de l’enquête publique

Les chiffres clés

Evolution du climat

Plan Climat Air Energie Territorial 7

Zoom sur le transport

Plan Climat Air Energie Territorial 8

Qualité de l’air

Plan Climat Air Energie Territorial 9

Zoom sur l’agriculture

Plan Climat Air Energie Territorial 10

Energie

Plan Climat Air Energie Territorial 11

Zoom sur l’habitat

Plan Climat Air Energie Territorial 12

La stratégie

Réalisée en concertation avec les acteurs locaux, la stratégie permettra de définir les priorités d’actions conformément aux enjeux relevés au stade du diagnostic.

Les axes stratégiques

AXE 1

Un territoire sobre et autonome en énergie

AXE 2

Un territoire qui valorise durablement ses ressources locales

AXE 3

Un territoire où les citoyens et les acteurs locaux s’impliquent dans la transition socio-écologique

AXE 4

Un territoire qui encourage les mobilités économes et alternatives

AXE 5

Un territoire qui s’adapte au changement climatique et protège la biodiversité et les milieux naturels

Déclinaison en objectifs stratégiques

  • Favoriser les démarches de sobriété énergétique
  • Améliorer la performance énergétique des bâtiments
  • Construire des bâtiments neufs exemplaires pour la production et la consommation d’énergie, en prenant en compte les enjeux environnementaux
  • Développer les installations d’énergies renouvelables, notamment en autoconsommation, en prenant en compte les enjeux environnementaux
  • Favoriser les filières locales en circuit-court (production, transformation et distribution)
  • Promouvoir et développer les unités de méthanisation valorisant les déchets locaux
  • Faire émerger une filière bois locale
  • Favoriser les actions citoyennes et participatives de production d’énergie renouvelable
  • Lutter contre la précarité énergétique
  • Mutualiser les informations et les connaissances des collectivités et de leurs partenaires pour agir plus efficacement
  • Informer et sensibiliser les habitants sur les enjeux, les solutions possibles et les aides financières
  • Promouvoir de nouvelles habitudes alimentaires
  • Offrir des alternatives multimodales à la voiture qui permettent un maillage fin du territoire
  • Renforcer la collaboration pour améliorer l’organisation des transports collectifs et du covoiturage interdépartemental
  • Développer les liaisons douces intra et intercommunales
  • Limiter les déplacements en favorisant le télétravail et les espaces de travail partagés
  • Accompagner l’adaptation du secteur agricole afin de le maintenir comme une activité centrale du territoire
  • Favoriser une agriculture qui augmente la séquestration carbone des sols et consolide la biodiversité par l’accompagnement à l’agriculture de conservation, le maintien/renforcement du petit parcellaire et du réseau bocager
  • Sensibiliser la population à la biodiversité commune et à la qualité des paysages naturels et bâtis
  • Préserver la ressource en eau, notamment par la protection et le développement des milieux humides, des haies, des boisements et des abords des cours d’eau

Le plan d’actions

Le plan d’actions permettra de traduire concrètement les priorités d’actions définies au stade de la stratégie. Il sera planifié sur la période 2020 – 2026.

Calendrier de réalisation

  • Élaboration du diagnostic : février à avril 2019
    Etat des lieux des émission de GES, de la qualité de l'air et des consommations énergétiques du territoire
  • Définition de la stratégie : mai à août 2019
    Rencontres et échanges avec les acteurs et les habitants du territoire
  • Définition du plan d'action : septembre à décembre 2019
    Identification des besoins techniques et financiers et rédaction des fiches action
  • Mise en oeuvre du plan d'action : 2020-2026

Contact

Service Transition énergétique et mobilités

Horaires

Du lundi au
vendredi  :

9h-12h
et 14h-17h