Un territoire accessible et solidaire

« Améliorons le « Vivre Ensemble » en facilitant la mobilité de nos habitants, en renforçant notre développement social local et notre politique éducative ! Proposons une politique culturelle ambitieuse et une politique sportive adaptée aux enjeux de la jeunesse d’aujourd’hui »

Les actions de l’axe 4

Améliorer l’offre de déplacement pour les habitants et les associations

Le secteur d’Aunis Atlantique ayant fort évolué ces dernières années, la mobilité des habitants à l’intérieur du territoire et vers La Rochelle est insuffisante actuellement et  doit se développer. Conscient des nouveaux besoins des habitants, le Département a travaillé sur de nouveaux itinéraires que pourraient emprunter les lignes de bus dans un futur contrat de transports. De nouvelles boucles sont à l’étude à l’intérieur du territoire : Aunis Atlantique pourrait faciliter le transport des voyageurs depuis ces boucles vers les lignes express en direction de La Rochelle.

En partenariat avec le Conseil Départemental, la Communauté de Communes souhaite développer la pratique du covoiturage et en faciliter la communication.

Accessibles à tous et en complément des lignes régulières, les transports à la demande « Taxi-Mouettes » permettent de répondre aux besoins de personnes pour lesquelles les déplacements de proximité sont un problème (personnes âgées, en situation de handicap, en insertion..). Aunis Atlantique souhaite promouvoir cette initiative départementale.

Favoriser l’accessibilité du territoire

Aunis Atlantique, la Communauté d’Agglomération de la Rochelle, la ville de Marans, le Conseil de Développement et les élus locaux se mobilisent pour interpeler SNCF Réseau. Insistant sur la nécessité de développer la mobilité sur le territoire, ils souhaitent la remise en service des gares périurbaines de La Rochelle (Marans, Andilly-St Ouen d’Aunis, Dompierre sur mer et Périgny). Une étude financière pourrait être établie dans le cadre de la remise en état de la ligne «La Roche-sur-Yon / La Rochelle.

Le 29 septembre 2015, le Premier ministre Manuel Valls a indiqué que le contournement de Marans constituait bien une alternative à l’A831, et que l’Etat y participerait financièrement. La Communauté de Communes soutiendra ce projet et restera attentive à ce que la Ville de Marans soit désengorgée. Aunis Atlantique ayant vocation à s’inscrire dans le futur pôle métropolitain La Rochelle – Rochefort – Niort, ce contournement est essentiel au développement du territoire

Renforcer le développement social local

La Communauté de Communes s’est dotée d’une compétence lui permettant de créer un nouvel outil au service de l’action sociale. La création d’un CIAS permettra de proposer des dispositifs de soutien adaptés aux situations des personnes rencontrant des difficultés.

L’Analyse des Besoins Sociaux est un outil d’aide à la décision pour l’élaboration d’une politique sociale sur le territoire. Elle se basera sur l’observation des besoins de l’ensemble de la population du territoire d’Aunis Atlantique.

La Communauté de Communes soutient les actions des acteurs du territoire œuvrant dans le domaine social : centres sociaux, banques alimentaires, Mission Locale, ateliers et chantiers d’insertion, Brigades Vertes… Aunis Atlantique entend demeurer un territoire solidaire.

Chaque année, la Communauté de Communes octroie environ 300000€ de subvention au secteur du social, et est attentive à la place faite aux familles en difficultés sur le territoire.

Les Aînés ne doivent pas être ignorés, des aides financières sont accordées aux associations qui contribuent par exemple au maintien à domicile et qui soulagent les personnes en situation de handicap. Ce soutien pourrait s’accentuer dans le cadre de la création d’un CIAS.

Le schéma départemental prévoit l’existence d’une aire dite « de grand passage » sur le secteur du Pays d’Aunis, qui pour l’instant n’existe pas. Cette aire, prévue pour mai 2016,  doit  être constituée d’un terrain stabilisé de 4 à 5 ha avec un couvert en herbe de type prairie, un accès à l’eau et l’électricité, et doit bénéficier d’un ramassage de déchets ménagers. Parallèlement à cette obligation, et pour éviter les stationnements illicites, des aires dites « de petit passage » pourraient permettre de faire face  aux besoins des groupes familiaux. La Ville de Marans étant à la limite du seuil obligatoire, Aunis Atlantique anticipera ce besoin avec la Préfecture.

Développer notre politique de logement social adapté

Aunis Atlantique apporte aujourd’hui une garantie d’emprunts aux opérateurs présents sur le territoire (Atlantique Aménagement, Habitat 17) et verse une subvention de 5000 à 7000€ en fonction de la taille du logement. Cette aide pourrait s’étendre pour des petits logements destinés aux personnes seules en difficulté.

La Communauté de Communes prend en charge la gestion d’un logement d’urgence dédié aux victimes de violences familiales, en partenariat avec un réseau  composé d’élus, de travailleurs sociaux, de représentants de la gendarmerie et de la police et du secours catholique. La collectivité s’engagera sur de nouvelles locations si besoin.

Mener une politique éducative ambitieuse et volontaire

Le PEL, espace de réflexion collective autour des questions d’éducation, a été validé pour la période 2015-2018. Outil de réflexion et de réajustement permanent des actions au fil des années, il a pour objectif d’offrir des moyens humains et financiers au service de la petite enfance, de l’enfance et de la jeunesse.

En tant que territoire le plus jeune du Département, Aunis Atlantique bénéficie d’une jeunesse très présente. Dans l’objectif de proposer de nouveaux modes d’intervention et coordonner les animations à destination des jeunes (sociales, environnementales, sportives et culturelles), la collectivité propose dès janvier 2016 le recrutement de moyens humains supplémentaires pour développer la politique jeunesse du territoire.

Outil contractuel d’objectifs et de moyens signé avec la Caisse d’Allocations Familiales, le CEJ doit permettre de poursuivre et optimiser la politique de développement en matière d’accueil des moins de 18 ans sur le territoire d’Aunis Atlantique. Les financements accordés par la Caf dans ce cadre concernent prioritairement les actions spécifiques à la fonction d’accueil.

L’intercommunalité doit s’engager pour aider les petites communes à assumer les conséquences de la réforme des rythmes scolaires. En mettant à disposition ses éducateurs sportifs dans le cadre des TAP, Aunis Atlantique contribue à proposer une équité de services aux habitants de territoire.

La politique culturelle d’Aunis Atlantique se veut volontaire et ambitieuse : afin de faire infuser la culture sur le territoire, elle concerne tous les publics en proposant une programmation annuelle. Une attention particulière sera donnée par les services au déploiement d’actions culturelles complémentaires en direction des jeunes : rencontres avec les artistes, résidences, ateliers. Les animateurs du service des sports poursuivront leurs efforts de mobilisation des jeunes autour de projets sportifs (projet ski, séjour surf…)

Aunis Atlantique continuera de développer des équipements structurants sur le territoire pour développer la pratique sportive. L’ancien gymnase de Courçon sera entièrement rénové en 2016, un nouveau gymnase sera construit à Marans. D’autres projets seront étudiés, comme par exemple un pôle raquettes couvert. En matière de culture, les compagnies professionnelles ont besoin d’être accueillies en résidence, et les compagnies locales ont aussi besoin de bureau. Des réflexions seront menées pour répondre à ces besoins.

Le territoire d’Aunis Atlantique bénéficie de 17 bibliothèques. Animées par des bénévoles, elles ont besoin du soutien de la collectivité pour se développer et travailler ensemble, afin de proposer des actions communes et de se professionnaliser. La Communauté de Communes les accompagnera dans cette mise en réseau, tant sur le plan humain que matériel.

ALERTE COVID-19 – Retrouvez toutes les informations et les dispositions prises localement suite à l’épidémie du coronavirus.